Ken Ishiwata est un ingénieur japonais ayant passé près de 40 ans chez Marantz à développer mais surtout à améliorer des électroniques existantes. Récemment décédé, il venait de mettre sa considérable expérience au profit de Rotel en développant une paire d’électroniques : Les Rotel A11 et CD11.

Pour une nouvelle fois, Ken Ishiwata avait relevé un challenge très élevé ; améliorer des électroniques de prix raisonnables. L’exercice est très délicat car la contrainte de prix est contraire à celle consistant à changer tous les composants pour des modèles plus hauts de gamme.

Le lecteur Rotel CD11 Tribute est un bel appareil, d’une présentation simple et épurée. Il est très bien construit en rapport de son tarif et est d’une ergonomie louable – mais pesant 5,8 kg, il est plus lourd que ce à quoi on peut s’attendre dans cette gamme de prix.

C’est en partie à cause du transformateur toroïdal de haute qualité installé, et aussi à une «modification spéciale» – comme Ken aimait le dire – au boîtier.

À l’intérieur, le Rotel CD11 Tribute reçoit huit changements de condensateurs clés et un changement de résistance dans l’étage DAC – le CD11 utilise une puce Texas Instruments 24 bits / 192 kHz, au fait – et les neuf condensateurs d’alimentation sont améliorés, avec quelques modifications apportées à la section analogique. de sortie. Beaucoup d’efforts ont été consacrés à l’amortissement mécanique, avec un matériau absorbant les vibrations personnalisé installé sur le couvercle supérieur pour éliminer les vibrations et les résonances, et des modifications ont été apportées à la mise à la terre mécanique et électrique du lecteur CD.

À l’arrière, le Rotel CD11 Tribute possède des sorties RCA conventionnelles et une sortie numérique coaxiales.

A l’écoute, le Rotel CD11 Tribute ne rend absolument pas compte de son prix d’achat en proposant une écoute extrêmement fine, détaillée et douce. Tout est en place, des timbres au placement, avec une neutralité exemplaire.

Le Rotel CD11 Tribute peut être utilisé  comme source numérique grace à sa sortie S/Pdif en lui adjoignant un DAC comme le IFI Nano ou le Heed ABACUS.

Il peut parfaitement être couplé à n’importe quel amplificateur externe. Il sera toutefois idéal avec l’amplificateur intégré A11 Tribute de la marque homonyme.

Le panneau avant du lecteur Rotel CD11 Tribute comporte toutes les commandes nécessaires ainsi qu’un logo en hommage à Ken Ishiwata. Il possède bien entendu une télécommande, fournie.

Le lecteur CD CD11 Tribute Edition est proposé en noir ou en silver et est à l’écoute au magasin l’AUDIOPHILE.