Quand on découvre le Chord DAVE, on se dit de prime abord, qu’il s’agit d’un bien petit appareil.

Ensuite, on détaille ce design si singulier et si « dichotomisant » propre à certains fabricants britanniques et on se demande où on va bien pouvoir le mettre…

Puis après quelques instants de réflexion, nous nous interrogeons sur sa taille en regard de son prix. En effet, les électroniques très haut de gamme à 5 chiffres nous présentent de lourds châssis très massifs en gageure de qualité.

De ce côté, le Chord DAVE paraît bien chétif. Mais une TVR Sagaris est elle une grosse auto ? Non, à l’instar du DAVE, elle est extrême, et terriblement désirable.

Après l’avoir inséré dans un système digne de son rang, nous devons reconnaître le manque d’ergonomie des menus du Chord DAVE, pour son paramétrage idoine.

Et puis, la musique se déverse et l’instant devient magique.

Notre professionnalisme devrait nous contraindre à analyser les qualités et les points perfectibles du Chord DAVE. Mais une force irrésistible nous cloue dans le canapé pour profiter de la seule musique dont le Chord DAVE vient d’ouvrir de nouvelles dimensions à sa perception.

La seule chose qui nous importe est de choisir le titre à suivre dans un enchaînement boulimique guidé par l’envie de redécouvrir nos titres favoris.

L’esprit revenu à la suite de ce choc, il est temps de démystifier la technologie très aboutie du Chord DAVE conçu par le génial Rob WATTS.

Le monde de la conversion est sous la domination écrasante des puces delta/sigma des firmes Texas Instrument, ESS Sabre ou autre Asahi Kasei.

Elles ont l’avantage d’être relativement abordables.

Les constructeurs se distinguent par leurs mises en œuvre dans des circuits plus ou moins élaborés afin de transformer les flux numériques en courant de modulation analogique pouvant être amplifié et diffusé par des enceintes.

Chez Chord Electronics, le cœur de la conversion est confié à un circuit FPGA (Field Programmable Gate Array ou réseau de portes programmables in situ).

Il laisse alors au concepteur la liberté d’agencer les portes logiques spécifiquement à sa programmation. Le FPGA du Chord DAVE est si puissant qu’il a permis à Rob WATTS de définir des programmes distincts pour les flux PCM et les les flux DSD.

La technologie avancée et différenciante du Chord DAVE réside également dans ses filtres extrêmement pointus.

En premier lieu, le filtre de reconstruction maison WTA (Watts Transient Aligned) est le plus puissant de la marque anglaise. Le nombre de prises de ce filtre atteint le chiffre étourdissant de 164 000. Cela permet de limiter drastiquement les erreurs de synchronisation et la gigue. Les transitoires sont alors très proches de la réalité, toutes les caractéristiques du son en sont grandement améliorées.

En conséquence, notre cerveau n’a pas besoin d’interpréter les sons perçus, les attaques et les fins de notes sont clairement définies et audibles. La scène sonore et les localisations des instruments sont parfaitement situables et stables.

Ainsi, notre encéphale n’a pas besoin de travailler, il profite de la musique sans aucune fatigue.

Les technologies de pointe embarquées dans le Chord DAVE étant pléthoriques, leurs descriptions, fussent-elles intéressantes, assimilerait cette fiche à une thèse.

Ajoutons simplement que le Chord DAVE est un DAC qui permet de convertir les flux numériques PCM jusqu’à 32 bits/768 kHz et les flux DSD jusqu’à 11,2 MHz (DSD512) en courant analogique.

Le courant analogique peut emprunter un circuit de pré-amplification numérique avec un réglage de volume ou passer directement en sortie de ligne (mode DAC) pour être relié à un ampli intégré ou un pré-ampli, selon la configuration désirée.

Ou bien encore, aller dans un ampli casque de très haute volée si vous connectez un casque sur le Chord DAVE.

Les réglages de gain du Chord DAVE lui permettent d’accepter tous les écouteurs et les casques jusqu’au plus exigent.

A l’aide de l’écran circulaire du Chord DAVE, vous pourrez, entre autres réglages, choisir les modes de filtrage du plus neutre au plus chaud.

Le Chord DAVE intègre également la possibilité d’inverser la phase.

Les caractéristiques techniques du Chord DAVE, tels que sa résolution de 50 bits, sa plage dynamique vertigineuse sur les fréquences audio de 350 dB et un rapport signal/bruit abyssal de – 127,5 dB, s’oublient instantanément dès son utilisation.

Intercalé entre la source NAD M50.2 et l’ampli Pure Audio One, le son délivré par le Chord DAVE est simplement divin.

Tous les critères du son restitué sont magnifiés.

La dynamique du Chord DAVE, armé de 8 supercondensateurs pour booster les appels de puissance, est explosive tout en restant parfaitement alignée.

A l’opposé, les silences sont assourdissants de vérité. Les salles de concerts et lieux d’enregistrements sont étonnamment perceptibles.

Le son est d’une pureté et d’une neutralité cristalline, et le Chord DAVE, comme peu de ses pairs, lui donne toute sa densité sans aucun effet de dilution. Toutes les fréquences du spectre s’expriment pleinement sans mise en avant ou retrait.

Le Chord DAVE délivre une masse de micro-détails incroyable, les timbres, quelque soient les instruments ou les voix, sont parfaitement définis.

Le Chord DAVE restitue les attaques de notes dans un franc réalisme et leurs extinctions s’étirent de toutes leurs harmoniques sans aucune distorsion.

L’espace et le temps, délivrés par le Chord DAVE, sont d’une véracité rarement entendue. La scène sonore, d’une stabilité sans faille, place les instruments aux justes endroits dans des profondeurs de champs effaçant les limites de la salle d’écoute.

La quatrième dimension est parfaite. Aucune variation de temporalité d’aucune vibration instrumentale n’est décelable, et ce, indépendamment du nombre d’instruments du morceau diffusé.

En bref, le Chord DAVE joue la musique dans tout ce qu’il y a de plus honnête et authentique. Si vous fermez les yeux, l’illusion de la musique en direct vous saisira et vous ravira. Le Chord DAVE nous fait également prendre conscience qu’il y a beaucoup de richesse sur un simple CD et qu’il faut de belles électroniques pour les faire s’exprimer.

Il ne nous reste qu’une seule question persistante sur le DAC DAVE de Chord Electronics. Comment s’en passer ?..Ce sentiment est assurément renforcé à la connaissance de la signification de l’acronyme DAVE, «  Digital Analog Veritas Extremis », qui peut sembler pompeuse, mais qui après quelques instants d’écoute n’est, de toute évidence, qu’un début de description.

Le Chord Dave sera bientôt à l’écoute au magasin l’Audiophile.

Merci à Lionel A. pour son aide dans la réalisation de cette fiche.