La KLIPSCH HERESY Capitol est avant tout une série limitée de la KLIPSCH HERESY  III avec une finition différente.

Lancée en 1957, l’enceinte trois voies Klipsch Heresy fut d’abord une enceinte compacte pour canal central étudiée pour accompagner les enceintes Klipschorn dans les systèmes stéréo à trois enceintes et fut qualifiée d’hérésie car elle allait contre le dogme de Paul Klipsch qui ne construisait alors que des enceintes d’angle.

Ironie du sort, la KLIPSCH HERESY Capitol  me semble encore plus hérétique à l’heure actuelle, avec un look vintage, et de dimensions assez généreuses, loin des fines colonnes généralement acceptées…familialement.

L’Heresy a toujours été une conception à trois voies fermée tout au long de son histoire, mais elle a subi deux mises à niveau, d’abord en 1985 quand il a été publié en version II puis en 2006, pour coïncider avec le 60e anniversaire du K-Horn. Le concepteur responsable était et est toujours Roy Delgado, qui a travaillé directement avec Paul Klipsch pendant de nombreuses années.

La version spéciale de la la KLIPSCH HERESY Capitol comporte des mises à niveau de hauts parleurs significatives. Tout d’abord, un boomer plus puissant a été sélectionné avec une réponse douce (et une fiabilité prouvée dans les applications surround pro-cinéma de Klipsch). Les deux transducteurs de compression de tweeter et de milieu de gamme intègrent des diaphragmes en titane pour une réponse prolongée et une distorsion plus faible

Le niveau sonore maximal de la KLIPSCH HERESY Capitol  est de 116dB à 1 mètre. Un simple calcul de source indique que le SPL maximum à une distance d’écoute de 4 mètres (environ 12 pieds) sera de 104 dB, espace suffisant pour reproduire le maximum de SPL généré par un orchestre symphonique, même à la rangée A.

En parlant de puissance, la KLIPSCH HERESY Capitol  n’en a pas besoin de beaucoup pour faire un « gros » son; elle est terriblement efficace et peut donc ses contenter de 10 watts, mais peut gèrer des pics allant jusqu’à 400 watts.

L’idéal est donc de la marier à des petites électroniques de qualité comme un Heed Elixir, un naim ATOM ou un Hegel H90, par exemple.

Les chocs dynamiques sont si pleins qu’aucune enceinte conventionnelle ne peut jamais approcher. Dans un orchestre symphonique ou de l’Opéra, à régime soutenu, la KLIPSCH HERESY Capitol apporte une restitution théâtrale, peut être un peu moins précise que des enceintes de conception plus récente, mais avec un sens de la scène vraiment incomparable.

L’attrait de la KLIPSCH HERESY Capitol  peut aussi être mise en évidence dans un home cinéma à deux canaux. Elles reproduisent la dynamique des films avec aisance, et le dialogue devient naturel et hautement articulé. Les « lives » redeviennent très … vivants !

La KLIPSCH HERESY Capitol  est livrée avec un piédestal oblique qui peut être retiré pour une installation sur un pied.

la Klipsch Heresy III est à l’écoute permanente au magasin l’audiophile.

la KLIPSCH HERESY Capitol Edition Limitéeest en stock permanent en couleur « Blonde » au magasin l’audiophile.

LA KLIPSCH HERESY III EST VENDUE UNIQUEMENT A LA PAIRE.