Le LAVARDIN IS est un amplificateur qui propose un véritable tour de force : proposer dans un appareil manufacturé artisanalement (dans le sens noble du terme) des caractéristiques dignes d’appareils biens plus couteux.

L’explication de ce tout de force : Le LAVARDIN IS offre une technologie réellement innovante, les circuits à faible distorsion de mémoire grâce auxquels le phénomène de rémanence des circuits est limité.

Le LAVARDIN IS propose de meilleur des deux mondes ; sa transparence extrême et égale sur toute l’étendue du spectre (contrairement aux amplificateurs à tubes) et sa vivacité comme inextinguible et jamais agressive (contrairement aux amplificateurs à transistors) tranchent radicalement avec les amplificateurs traditionnels disponibles sur le marché.

La puissance que le Model IS est capable de délivrer à l’écoute semble sans rapport avec la réalité. Bien qu’un grand magazine Suédois l’ait mesurée à plus de 104W sur 2ohm, le constructeur annonce simplement 40W sur 8ohm, ce qui est suffisant dans la majorité des cas pour faire fonctionner convenablement tous type d’enceintes.

Son comportement dynamique hors du commun lui permet effectivement d’alimenter et de tenir les enceintes acoustiques les plus difficiles, que ce soit des enceintes de type bibliothèque comme les ROGERS LS 3/5 a, les Pierre Etienne Leon QUATTRO R, Les PROAC Tablet 8, des colonnes de petite taille comme les MOCA Ulysse (voir article « la première chaine tourangelle ») ou des Jean Marie Reynaud EUTERPE Suprême, que des enceintes équipées des hauts parleurs de grand diamètre et à haut rendement.

Certes on se passe de télécommande, mais on se passe aussi de marketing, et on a là affaire à un produit simple et élégant qui s’adaptera à vos éléments comme à votre environnement. Bref un ampli dont il sera difficile de se lasser.