L’amplificateur intégré Heed Elixir est la dernière création de la maison hongroise Heed. Il dispose, outre ses grandes qualités musicales, d’une entrée phono MM d’origine et d’une sortie casque.

Il s’associe bien volontiers avec le HEED ABACUS, magnifique convertisseur crée le compléter la gamme Elixir.

A l’écoute, le Heed Elixir possède respecte les qualités de la famille HEED: une excellente dynamique et une  grande neutralité. Les timbres sont superbes et il possède bien entendu une très belle image sonore à l’instar de son grand frère, l’Obelisk Si3.

Après un bon rodage et un temps de chauffe de quelques minutes, le Heed elixir devient très fluide, d’une netteté impressionnante, les sons deviennent réellement texturés, ce qui est rare dans cette catégorie de prix.

le Heed Elixir possède quatre  sections  distinctes  alimentées  séparément. Toutes ont été créées à partir de composants discrets, ce qui représente un  véritable  tour de  force  pour  un  produit proposé à ce prix fabriqué en Europe.

Le  préamplificateur à  transistors du Heed Elixir repose sur un schéma à double sortie, une pour l’amplificateur de puissance et une adressée vers la sortie « pre out ». La  structure  du  schéma  est  à  simple  étage  et  polarisée  en  classe  A  à  partir  d’une alimentation régulée  indépendante.

L’étage   amplificateur du Heed Elixir adopte la  technologie  Heed  Transcap,  il  est construit  autour  d’une  paire  complémentaire  bipolaire  Darlington  en  mode push-pull  et  classe  AB.  Le  transformateur  torique  d’alimentation  dispose  d’un secondaire spécifique à haut débit en  courant  spécialement  réservé  à  cet  étage de sortie. Quant à la technologie Transcap,  elle  s’appuie  sur  l’insertion  d’un unique condensateur de liaison en sortie de l’Elixir afin d’ôter toute composante continue destructrice qui pourrait être  envoyée  vers  le  haut-parleur.

Les  transistors  de  puissance du Heed Elixir sont  montés  sur une épaisse plaque d’aluminium qui est  ensuite  vissée  sur  un  petit  dissipateur  à  ailettes.  Cette  méthode est moins  envahissante  physiquement  qu’un  radiateur intégral et suffisamment efficace pour un étage de sortie  de  puissance  modérée  comme celui de l’Elixir.

Une  entrée  phono  MM  est  prévue  de  série  sur  le Heed Elixir.  Installé  au  plus  près des  fiches  RCA,  son  circuit  à  transistors inclut une correction RIAA répartie sur deux étages, un passif à réseau RC pour  les  hautes  fréquences  et  un  actif par contre réaction pour les basses fréquences. Les quelques millivolts des signaux  traités  ont  obligé  Heed  à  étudier une alimentation à très faible bruit pour cet étage.

La prise casque du Heed Elixir est accessible  en  face  avant  et est  positionnée  en sortie  d’un  amplificateur  spécifique  à  deux étages à transistors polarisés en classe  A  et  dépourvu  de  toute  contre  réaction négative. Il est constitué d’un étage  de  pré amplification  suivi  d’un étage de puissance Transcap, un schéma qui s’apparente à une diminution à l’échelle  du  cœur  même  de  l’Elixir.  Et  comme  il  se  devait,  cet  ampli  casque dispose  de  sa  propre  alimentation  régulée.

Les  commandes du Heed Elixir sont  reprises  par  une  télécommande  infrarouge  opérant  selon  le  standard RC5. Elle permet de piloter à distance le  potentiomètre  motorisé  Alps  et  les  relais  de  commutation  des  entrées.  Une  alimentation  indépendante  a  été  prévue  pour  ces  composants,  évitant tout risque de pollution électrique vers les étages audio.

Selon bugdet, on peut l’associer à tous types d’enceintes. A L’AUDIOPHILE, on le marie souvent avec des Jean Marie Reynaud FOLIA, des Moca ULYSSE ou encore  des Pierre Etiennne Leon QUATTRO R.

Manuel d’utilisation en anglais disponible ICI.